La domiciliation fiscale pour identifier son entreprisse
4 septembre 2015 16 h 14 min
Bookmark and Share
no-image-2039
La domiciliation d'entreprise peut se faire sous diverses formes. Chacune d'entre elles apporte des services différents : que choisir entre la domiciliation postale, commerciale ou fiscale

La domiciliation fiscale pour identifier son entreprisse

La domiciliation fiscale fait partie intégrante de l’identité de votre entreprise. Effectivement, l’identité d’une entité comprend : la dénomination, la domiciliation et la nature des activités à entreprendre. La domiciliation fiscale est une démarche obligatoire dans la création de l’entreprise. Elle confère à cette dernière une adresse professionnelle et un siège social. Pour l’enregistrement de la société, l’adresse professionnelle vous sera exigée. Elle est reconnue par l’administration fiscale et juridique pour rendre l’identité de l’entreprise concrète et officielle. La domiciliation est mentionnée obligatoirement dans les statuts de l’entreprise. Elle est également notifiée dans toutes les distinctions juridiques qui lui sont affiliées. L’adresse physique va figurer dans tous les documents liés à l’entreprise : papiers à en-tête, carte de visite, bon de commande, facture, enveloppes. Par ce fait, l’adresse physique doit être prestigieuse. Elle va refléter la qualité des services et des produits que vous vendez en mettant en avant votre image de marque. La domiciliation d’entreprise toute catégorie d’entité : entreprise commerciale, prestataire de service, entreprise individuelle, cabinet d’avocat, professionnels libéraux, etc.

La domiciliation est plus qu’utile pour l’entreprise. Elle identifie et la caractérise cette dernière par rapport à ses concurrents. La domiciliation doit uniquement être régie par les droits du pays concerné (français ou étrangers). L’adresse physique va définir la nationalité et la qualité des services que l’entreprise propose à sa clientèle. La domiciliation d’entreprise peut s’effectuer en France ou à l’étranger. Elle est soumise aux compétences des tribunaux locales dans le cas de litige. La domiciliation est également régie par la loi du pays choisi et à la fiscalité y régnant. Le siège social ne correspond pas forcément aux lieux de production de l’entreprise. Effectivement, la domiciliation n’accueille que l’administration, la gestion des finances ou la commercialisation de l’entreprise.

Détails de l'inscription


Catégorie

Contacter l'auteur Remplissez les champs ci-dessous pour contacter cette annonce auteur.


Liste connexes