Le radiateur à inertie sèche est-il plus intéressant que la version fluide ?
11 janvier 2017 9 h 36 min
Bookmark and Share
Le secteur du bricolage a pris une ampleur considérable ces dernières années, il est donc très facile de trouver un nouveau chauffage en mesure de vous satisfaire. Les radiateurs à inertie suscit

Le radiateur à inertie sèche est-il plus intéressant que la version fluide ?

Le secteur du bricolage a pris une ampleur considérable ces dernières années, il est donc très facile de trouver un nouveau chauffage en mesure de vous satisfaire. Les radiateurs à inertie suscitent d’ailleurs un engouement conséquent.

Le marché du chauffage a connu une nette révolution avec l’apparition de nouveaux modèles

Cette technologie s’est installée dans le paysage des chauffages depuis quelques mois, elle a su conquérir le cœur des habitants grâce à un fonctionnement particulièrement attractif. En effet, un tel radiateur à inertie a la capacité d’accumuler la chaleur, puis il peut la diffuser en continu même s’il est éteint. C’est ce mode opératoire qui vous donne les moyens de réaliser de confortables économies en termes de chauffage. Si vous changez vos appareils, il y a de grandes chances pour que les conséquences sur votre facture d’électricité soient importantes. Vous pourrez ainsi opter pour deux fonctionnements puisque les fabricants ont dévoilé des références à inertie sèche ou fluide.

Un radiateur à inertie vous permet de chauffer la maison même s’il est éteint

La première version vous permet de bénéficier d’une chaleur à la fois douce et homogène. Cela est possible grâce au système rythmé par les résistances électriques que l’on peut retrouver dans le cœur de chauffe. Comme ils ont une très forte inertie, ils ont les moyens d’emmagasiner la chaleur dès que le radiateur est mis en route. Comme nous l’avons évoqué au préalable, il sera tout à fait envisageable de bénéficier de cette même chaleur lorsque l’appareil sera éteint. Ce service est jouissif et il se démarque de celui offert par les radiateurs classiques comme les convecteurs qui arrêtent de chauffer une pièce dès qu’ils ne fonctionnent plus.

Une différence qui s’articule essentiellement autour du poids

Le radiateur à inertie à fluide est rythmé par un dérivé du pétrole. Plusieurs modèles ont besoin de glycol, mais d’autres se contenteront par exemple d’une huile végétale. Les résistances électriques sont toujours au rendez-vous, mais elles ont la particularité d’être baignées dans ce fluide tout en reprenant le même format que celui cité au préalable. Par conséquent, ces références se rapprochent du chauffage central, car la chaleur diffusée est pratiquement la même. En termes de performances, elles sont pratiquement similaires, mais les habitants ont tendance à les privilégier. Cela est expliqué par le poids de l’appareil qui est donc beaucoup plus faible que celui identifié pour un radiateur à inertie sèche.

Détails de l'inscription


Site https://www.rothelec.fr
Catégorie

Contacter l'auteur Remplissez les champs ci-dessous pour contacter cette annonce auteur.


Liste connexes