Si elles n’ont rien à envier aux jeux en 4 K des constructeurs comme Microsoft, c’est parce que ces consoles dites « rétro » ont le mérite de pouvoir nous faire revivr